Menu Fermer

73% des spectateurs de Drôle prêts à aller au fond des choses

73% des spectateurs de drôles prêts à aller au fond des choses

Aïssatou Gambaré aura décidément suscité des vocations, et pas seulement dans le petit monde du stand-up. En effet, 73% des spectateurs de Drôle se disent prêts à “aller au fond des choses.”

Comment “Drôle” a rendu service à son public

“Aïssatou m’a ouvert les yeux, mais pas seulement, nous dit Gary, 27 ans. Ma copine a insisté, et on s’est effectivement éclatés ce soir-là. Depuis, l’expression “faire un doigt à quelqu’un” est devenue franchement positive.

“Ça a été une manière formidable de dire à ma mère que j’étais gay, nous dit Nicolas, 23 ans. Il m’a suffi de lui dire ‘Avec Benoît, on a été au fond des choses,’ et elle l’a super bien pris.”

“L’expression ‘Dans ton cul’ prend un tout autre sens, nous confie Clotilde, 32 ans. Maintenant, si l’un de nous le dit, on sait quel est le gage. Par contre, Edward aux mains d’argent nous apparaît comme un film d’horreur.”

“C’est devenu une private joke formidable, nous dit Sarah. Maintenant, avec mon homme, on se dit tout le temps qu’on va faire un dix-neuvième trou au mini-golf.”

La chanson “Vas-y avec deux doigts” est aussi revenue à la mode suite à la diffusion de Drôle sur Netflix. Magic System pense par ailleurs surfer sur ce succès avec la nouvelle chanson “C’est comme ça qu’il faut doigter.”

Au moment où nous écrivons, une thèse démarre toutes les cinq minutes sur le plaisir prostatique. Merci qui ? Merci Aïssatou !

Vous en pensez quoi ?