Menu Fermer

Aucun volontaire pour un concert-test de Francis Lalanne

Aucun volontaire pour un concert-test de Francis Lalanne

C’était déjà difficile avec Indochine. Le gouvernement français a cependant décidé d’organiser un deuxième concert-test avec Francis Lalanne en vedette. Or, pas un seul spectateur potentiel ne s’est manifesté. 

« On se dit déjà que si on va en enfer, on se tapera sans doute Francis Lalanne en boucle, nous dit Franck, pourtant grand adepte des concerts. Peut-être que s’ils nous payaient, ça marcherait mieux ? » 

En effet, il faudrait trouver au moins 1000 volontaires pour que le concert test ait lieu dans les conditions prévues par Emmanuel Macron. Nous avons interviewé Camille Ralbol, attachée de presse du chanteur.

Nous ne savions pas que Francis Lalanne avait une attachée de presse…

Il n’est pas au courant non plus. C’est sa mère qui m’a embauchée. Elle dit que ça fait plus pro.

Le boulot vous plaît quand même ?

Eh bien, être attachée de presse de Francis Lalanne, c’est un peu comme vendre des radiateurs dans la Vallée de la mort : les clients ne se bousculent pas. En même temps, c’est reposant : en six mois, j’ai eu le temps de lire deux fois Game of Thrones.

Et pour le concert-test ?

Nous avons tout essayé : Les affiches dans les rues, dans le métro, sous les abribus, les spots de pub à la télé et au cinéma, et même des annonces dans le métro à la place des consignes sanitaires. Rien à faire.

Pourquoi cet échec, à votre avis ?

Vous avez déjà écouté du Francis Lalanne ? 

Pause.

Il y a une bonne nouvelle dans tout cela ?

Oui, le gouvernement est content. Pour sûr, les consignes sanitaires seront respectées : la distanciation sociale marche à plein. Francis tout seul sur scène, ça évite les clusters.

Vous vous occupez de quelqu’un d’autre, à part Francis Lalanne ?

Oui, Daniel Guichard. Il est censé faire la tournée des Ehpad cette année, histoire de faire de la place.

Vous en pensez quoi ?