Menu Fermer

Fan de Breaking Bad, il confond la meth avec du Viagra

Fan de Breaking Bad, il confond la meth avec du Viagra
Paul, fan de Breaking Bad, a voulu se faire plaisir. En naviguant sur le web, il a trouvé sur un site bien caché de petites pullules bleues et c’est dit : “Tiens, c’est chouette, je n’ai jamais essayé.” 

Pour se sentir rebelle, Paul a donc cru bon de commander de la meth bleue, comme il en avait vu dans sa série fétiche. Sauf qu’il s’agissait de Viagra.

Des précédents pour Paul

“Je pouvais pas savoir, se justifie-t-il. Pour moi, toutes les pilules bleues se ressemblent. Un soir, en boîte de nuit, on m’a tendu de l’ecstasy et j’ai cru que c’était un bonbon. »
C'est vrai que les pastilles d'ecsta ressemblent franchement à des bonbons. Comment en vouloir à Paul ?
« Je me souviens encore de ma soirée, ajoute-t-il. »

Paris vaut bien une meth

Pour ce qui est du Viagra, Paul nous a aussi conté sa mésaventure: « La difficulté, confesse-t-il, c’est que je suis prêtre. Quand j’ai bandé pendant la communion du petit Éric, ça la foutait mal. »
 
Mais Paul n’est pas du genre à se laisser abattre.
 
« Pour me consoler en me disant qu’on pouvait être à la fois prêtre et rebelle, dit-il, j’ai acheté, toujours sur le web, une boîte de bonbons qui reprend l’esthétique de la meth de Breaking Bad, avec le nom de Heisenberg dessus. »
 
On a regardé la boîte. C’était marqué Heineken.

Vous en pensez quoi ?