Menu Fermer

Rose : “Oui, j’ai gardé la planche pour moi comme un vieux rat”

Rose Titanic Oui, j’ai gardé la planche pour moi comme un vieux rat

Près de 25 ans après la sortie du film Titanic, Rose DeWitt Bukater s’exprime enfin sur la nuit tragique où Jack… non, c’est trop dur. Disons qu’elle nous parle enfin de la fameuse planche de bois où elle était allongée pendant que Jack se les gelait dans l’Atlantique.

Une logique de riches

« Vous savez, j’ai été élevée dans l’aristocratie. La première chose qu’on apprend chez les riches, c’est de profiter des ressources présentes en sachant qu’il n’y en n’a pas pour tout le monde. Et c’est vrai, en passant, on gruge un peu les pauvres. 
 
Cal, le grand cynique que j’ai refusé d’épouser, l’avait bien compris, et n’a pas hésité à piquer une gamine à des pauvres histoire d’avoir sa place sur un canot de sauvetage. C’est le cas de le dire, on est du même bord. »

Pour le fun

“Vous comprenez, je suis comme tous les riches. La preuve, j’ai jeté au fond de l’eau un diamant bleu qui aurait pu effacer la dette des pays pauvres, juste comme ça, pour le fun, pour le plaisir de voir ces cons continuer l’expédition sous les mers pour le retrouver. Et aussi pour la joie de voir des touristes acheter le dessin de Jack dans des brocantes douteuses. Vous savez que je reçois encore des royalties sur ce dessin ? Et je ne parle pas de tout le reste du merchandising. Grâce à Titanic, j’ai fait plus d’argent que Céline Dion. 

Comme quoi s’encanailler avec les pauvres peut être un bon investissement. Et dire que nos deux visages sont imprimés sur des serviettes de bain. Je vous laisse apprécier l’ironie. »

Vous en pensez quoi ?