Menu Fermer

Nouvelle gaffe de Spike Lee : il annonce le gagnant de l’Oscar 2022

Spike Lee annonce par erreur le gagnant de l'Oscar 2022

Après sa bourde à la cérémonie de clôture du festival de Cannes 2021, où il a annoncé, dès le début de la soirée, le nom du film gagnant, Titane, de Julia Ducournau, Spike Lee a commis une nouvelle boulette pendant la nuit arrosée qui a suivi.

Comment Spike Lee a annoncé le lauréat des Oscars 2022

Hélas, le réalisateur américain a annoncé, dans un grand restaurant cannois entouré de stars, qui serait le gagnant des Oscars 2022. En effet, la cérémonie des Oscars n’aura lieu qu’en mars prochain, mais déjà, Spike Lee, qui est dans le secret des dieux, connaissait le lauréat, et l’a annoncé à toute la salle. 

Ébahis devant la nouvelle, les convives cannois y sont tous allés de leur petit commentaire : « Ce réalisateur est surcoté de toute façon, a déclaré Nicolas Bedos. » « Mais cette actrice est complètement nulle » a lancé Audiard. « Et puis, qui est son directeur photo habituel, Gilbert Montagné ? » a dit Mélanie Laurent, sous le choc. 

« Je suis un peu navré de ma deuxième gaffe, nous confie Spike Lee, mais elle m’a permis de découvrir le véritable tempérament des Français, et la beauté de Cannes, c’est aussi ça. » « On s’est dit qu’après l’avoir briefé, Spike ne ferait plus de conneries, nous glisse en douce Tahar Rahim. Et puis, le fait d’avoir vu le denier OSS 117 a dû faire tomber le peu d’inhibitions qui lui restaient. »

Sa deuxième bourde : une bonne nouvelle ?

« Voyons le bon côté des choses, nous dit Mylène Farmer : chaque année, c’est le même cirque : on patiente des heures pour savoir qui gagne l’Oscar et le plus souvent, on est déçu. Spike Lee nous a économisé à tous trois heures de programme soporifique, on peut le remercier. » « On peut dire que les Oscars n’ont pas de chance, nous explique Marcellin Tello, critique de cinéma : d’abord, on couronne La La Land un peu trop tôt avant d’annoncer Moonlight. Quelle conclusion peut-on tirer de tout cela ? Que les Américains ne sont pas dignes de confiance lors des remises de prix, voilà tout. » 

Espérons que, contrairement à Warren Beatty et Faye Dunaway en 2017 pour La La Land, Spike Lee ne se soit pas trompé. En effet, Netflix a déjà racheté les droits de diffusion du film lauréat de 2022 pour en faire une mini-série, à savoir raconter la même histoire, en six épisodes et en moins bien.

Vous en pensez quoi ?